Quels sont les 3 niveaux de la compassion ?

Publié le par Dordjé Djikmé

5414170730_e11fae684c.jpg

 

La compassion en référence aux êtres.

 

C'est la forme de compassion qui se développe en premier lorsque l'on souhaite préserver les autres de la souffrance. Nous percevons les peines, les souffrances, les difficultés, le mal-vivre des autres. Nous souhaiterions tous les aider. Ce sentiment se développe naturellement pour nos proches, mais nous verrons des méthodes pour l'amplifier peu à peu afin qu'il englobe le cercle de tous les vivants.

 

La compassion en référence à la réalité.

 

Elle naît lorsque nous comprenons le mécanisme universel qui fait que les êtres créent leur propre souffrance. Lorsque nous voyons clairement les contradictions entre les actions de ceux-ci et leur aspiration au bonheur. Cette forme de compassion est plus profonde et plus intense que la précédente.

 

La compassion sans référence.

 

Elle est sans notion de sujet, ni d'objet. Elle n'a pas d'intention. C'est l'ultime forme qui oeuvre naturellement, spontanément et qui rayonne dans tous les coins de l'univers, émanant de toutes choses, les liant entre elles, leur permettant d'exister, sans pour autant en être différente.

Publié dans MAHAYANA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article